Kévin Subileau

Espace personnel

vol_montgolfiere_1

Vol en montgolfière au-dessus de la Chaîne des Puys

Il y a quelques mois, un soir de l'été 2017, j’ai eu le bonheur de faire mon tout premier vol en montgolfière, au-dessus des volcans de la Chaîne des Puys, au cœur de l’Auvergne. Durant une heure, suspendu dans les airs et volant au grès du vent, j’ai ainsi redécouvert ce paysage familier sous un nouvel angle, vue du ciel et au coucher du soleil.

A travers cette vidéo que j'ai réalisée et le récit de mon aventure, je vous propose de partager quelques instants de ce voyage, (presque) comme si vous y étiez !

Tout commence donc le matin du 17 août 2017, lorsqu’un appel téléphonique m’apporte une excellente nouvelle : après quelques reports en raison de conditions météorologiques défavorables, le vol du jour est confirmé ! Rendez-vous est donné le soir même à 18h au pied du Puy de Dôme, sur la commune d'Orcines.

Arrivé là-bas, je suis très vite rejoint par l’équipe de Quatre Vents, ainsi que les trois autres passagers avec qui je partagerai mon vol. Ensemble, nous nous dirigeons vers notre zone d’envol. Le vent semble incertain et les prévisions météo sont contradictoires selon les sources, pas simple ce soir pour notre aéronaute d’établir un plan de vol. Nous lâchons donc un ballon de baudruche gonflé à l’hélium pour observer la direction et la force des vents. Grâce à cette observation et son expérience, notre pilote détermine rapidement le lieu de décollage le plus favorable et nous y amènes. Ce sera un champ tout près du village du Petit Chambois, sur la commune de Mazaye.

Sur place, nous participons tous à la préparation de la montgolfière. Nous aidons à décharger la nacelle, puis à déplier l’enveloppe et la maintenir ouverte pour permettre le gonflement du ballon à l’aide d’un grand ventilateur. Nous embarquerons avec nous près de 100 kg de propane, qui alimenterons le brûleur servant à réchauffer l’air du ballon en vol. De quoi voler près de deux heures, le double de ce qui est normalement prévu, mais mieux vaut prévoir une marge de sécurité... Après tout, on ne sait pas précisément ni où ni quand on pourra atterrir, et c'est d'ailleurs ce qui rend un vol en montgolfière si unique !

Dépliage et gonflage du  ballon

Dépliage et gonflage du ballon

A 19h10, nous quittons le sol, et nous nous abandonnons aux vents qui nous donnent très vite un cap Nord-Est. Au total, passagers compris, c'est une masse de près d'une tonne qui se soulève par la seule force de la poussée d’Archimède !

Là-haut, nous voilà confortablement installé sur un balcon avec vue splendide sur les 80 volcans de la Chaîne des Puys, les Combrailles, et, plus loin, le massif du Sancy, la plaine de la Limagne et les villes de Riom et Clermont-Ferrand. Au loin, nous pouvons même apercevoir Vichy et Thiers !

Comme on peut le voir sur la carte, nous survolerons ainsi les communes de Mazayes, Saint-Ours, et Charbonnières-les-Varennes, à une altitude comprise entre 1000 et 1600 mètres, soit une hauteur maximale de 800 mètres par rapport au sol. La sensation à bord est unique : une vue dégagée à 360°, aucun vent ressenti (vitesse relative nulle), et surtout pas un bruit, hormis celui du bruleur et d'un ULM que l'on a croisé en vol.

Trace GPS du vol

En rouge, la trace GPS du vol, du décollage à Mazaye à l’atterrissage à Paugnat

Après environ 13 kilomètres parcourus (à vol d’oiseau !), il est déjà l'heure de se poser dans un autre champ près de Paugnat. La topographie de la zone force notre pilote à effectuer un atterrissage un peu rude, pour éviter les clôtures et une ligne haute tension qui bordent les environs. Le panier se couche délicatement au sol, et l'on se retrouve donc un peu les uns sur les autres...

Une fois à terre et relevé, nous participons tous au repliage du ballon et au rangement du matériel, ce qui, l'air de rien, est assez sportif ! Le véhicule qui nous a suivi au sol nous attends déjà pour nous raccompagner vers notre point de rendez-vous. C'est déjà la fin de cette aventure, courte mais inoubliable !

Je tiens à remercier l’équipe de Quatre Vents et plus particulièrement Dominique Gouttequillet, notre pilote, pour son accueil, sa gentillesse, son professionnalisme, et sa capacité à partager avec nous sa passion et ses connaissances de la région durant le vol.

Une expérience à faire au moins une fois dans sa vie… voire à refaire !

Commentaire

Laisser un commentaire

ou

Champs Requis *.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>